Fonctionnement du site

Ce site regroupe des informations sur des métiers méconnus dont les conditions de travail sont superbes, ou qui paraissent superbes mais dont les conditions de travail sont méconnues, ou qui sont juste beaux…

La plupart des articles prennent la forme de descriptifs. Ce sont des écrits basés sur des témoignages qui tentent d’être le plus objectifs possibles pour décrire au mieux un certain travail.

Le second type de publication est le portrait. Il aborde des métiers qui sont plus ou moins connus. Les portraits sont des récits subjectifs, des points de vue vivants sur le déroulement de tel ou tel travail.

Accueil

Sites Partenaires

Facebook · Twitter

Liste alphabétiques des articles

Contact


Publicités

Chauffeur de taxi

Portrait

taxi « J’avais acheté une licence à crédit pour être taxi à Paris, mais mon but était de travailler suffisament pour pouvoir en avoir une en Essonne. Mais les taxis, c’est une sorte de mafia. Quand tu veux une licence, il faut toujours se ramener avec des valises. Des dessous de table. A Paris la vente de licence est très contrôlée, dans les autres cas, c’est comme ça. J’essayais donc de réunir 30 000€ en liquide pour me payer cette nouvelle licence. Il m’arrivait souvent de me battre pour garder ma recette. Il y a des taxis qui refusent de prendre certains clients sur la base de la couleur de leur peau, moi je ne le faisais pas. Un jour j’ai pris 3 clients. La course se passait très bien, ils étaient plutôt sympatiques. On discutaient, ils étaient drôles. Ils m’ont demandé de les déposer au fond de leur cité. Avec du recul, je pense que je n’aurai pas dû les amener aussi loin. Ils m’ont braqué. Je pense qu’ils l’ont fait pour impressionner les gens de leur quartier. Parce que l’un d’eux m’a fait sortir de la voiture en braquant son arme sur moi, tout un groupe assistant à la scène ; ce n’était pas nécessaire, je pouvais simplement lui donner ma recette à l’intérieur de la voiture… Ils m’ont mis à terre, la foule me mettant des coups. 10 sur 1… Après cet événement, j’ai été incapable de travailler pendant 6 mois. Les taxis paient 3 000€ de charges par mois, je perdais donc beaucoup d’argent, j’étais endetté. C’était une situation très difficile. Et par chance, j’ai pu m’en sortir. Au moment où il y a eu un boom du prix des licences, j’ai revendu la mienne. Au bout du compte, j’aurai gagné 13 000€ en faisant ce métier. J’ai été taxi pendant un moment, ce métier me plaisait bien. Mais j’en serai définitivement dégouté. »

Réadaptation d’une discussion avec un ancien chauffeur de taxi.

Serveuse h25

Portrait

Final


« J’ai toujours voulu faire ce métier. J’y ai fait mes premiers pas à 16 ans en faisant des études dans la restauration. Aujourd’hui je gagne 3 000€ par mois. C’est 2 300€ de salaire et 700€ en pourboires qui sont chaque mois déposés à la banque, mais qui ne sont pas délarés. Pour obtenir une telle somme, je travaille beaucoup : 12h par jour et 5 jours par semaine. Cela m’a permis de voyager et de trouver facilement du travail aux Etats-Unis et en Asie. Cela m’a aussi permis de mettre de l’argent de côté. Mais ce rythme est érintant. A la trentaine le corps commence à montrer les premiers signes de fatigue.

C’est aussi un travail qui ne se termine pas à la fin du service. Nous sommes au contacte du client et beaucoup nous racontent leurs problèmes, ce qui se passe dans leurs vies. Et ces clients, on les croise à l’extérieurs, comme si finalement, on était toujours au travail… »

Réadaptation d’une discussion avec une serveuse parisienne.